Sélectionner une page

La Carême nous porte des jeûnes et des abstinences mais quand on peut déguster un morceau de mona de Pâques, ça veut dire que les privations ont passé. Il s’agit de la galette de Pâques par excellence. Il paraît que son origin est arabe (“mouna”) mais aussi il y a qui dit qu’elle est grecque (“muniquies”). La mona est revendiqué par plusieurs gastronomies regionales et c’est sure qu’elle est deliceuse partout. Cependant, aujourd’hui nous allons vous parler de la Mona de Pâques à Barcelone.

Les plus âgées nous parlent d’habitudes autour de la mona qui sont en train de disparaitre ou bien en reste un souvenir symbolique. Par exemple, l’œuf de chocolat était un vrai œuf cuit et décoré qui était au centre d’une galette de pain. On raconte aussi qu’on mangeait la mona pas uniquement le jour de Pâsques, mais aussi pendant plusieurs après-midis quand les mona tradicional. Eastern in Barcelona http://barcelonina.comfamilles et des amis se rencontraient en plein aire. Un classique grand goûter.

 

Selon le Costumari Català de Joan Amades, la tradition dit que les grand-parents offrent la mona á ses petits-enfants, mais ce sont les parrains qui sont en charge de ça. A cause de cette dualité, c’est assez commun que dans une même maison il aie deux ou trois galettes de Pâques. Un tel quantité de sucre provoquait des maux à l’estomac mais ils étaient vite oubliés avec l’illusion de jouer avec les petits santons en forma de poussin (on imagine que à cause de l’œuf) ou avec les plumes colorées qui décoraient le cadeau.

Le premières Monas étaient faites maison et le luxe était de les faire cuir au boulanger le plus proche. En Catalogne, la Mona tel qu’on la connait, de pâtisserie, commence vers la moitié du XIXème. On a des document qui racontent qu’une des premières pâtisseries qui a commencé a faire des santons en chocolat fût Casa Massana, dans la rue Ferran à Barcelone.

Avec la modernité, les mones on mona_pasqua_ fantasía. Mona, a eastern cake in Barcelona http//:barcelonina.comsouffert une importante transformation. Il y a de moins en moins du brioche et la partie des figures est vraiment sophistiquée. Des personnages des films d’animation et de joueurs de foot sont les rois des vitrines des meilleurs pâtisseries de la ville, et aussi des boulangeries et des épiceries.
Pendant ces dates, Barcelone sent au chocolat grâce au Monas. Des chocolatiers très connus, comme Oriol Balaguer ou Escribà réalisent et exposent dans leurs boutiques des structures spectaculaires que attirent les barcelonais et les touristes.
Malgré la crise, on estime qu’environ un demi million de Mones seront vendues uniquement dans la ville de Barcelona.

Si vous nous accompagnez pendant ces jours, vous verrez comme à Barcelonina on “dévore” cette tradition avec plaisir. En fait, Barcelona rime avec Mona. Vous êtes invités en Bon Appétit!!