Sélectionner une page

Je suis arrivé en 2008 et j’ai vécu plusieurs années dans le quartier de Sant Antoni à Barcelone. Rien n’annonçait le changement qui allait arriver. Ils m’ont dit que, après des années de splendeur commerciale, le quartier était en déclin malgré sa proximité de la Plaça Universitat et de la Plaça Catalunya. La vie effervescente était alors dans le Raval, même dans le Poble Sec et et le quartier de Gracia était encore en hausse.

Aujourd’hui, parler du quartier de Sant Antoni est, pour beaucoup de gens, parler d’embourgeoisement et du boom immobilier. Pour d’autres l’endroit a été touché par la barytine magique de la modernité, ils voient le côté branché du quartier. Le fait est que c’est à la mode. Avec tes bonnes et mauvaises choses. Depuis Barcelonina, nous aimons parler de Barcelone telle que nous la voyons et la ressentons, sans filtres de beauté ou astuces de photos, mais l’histoire d’aujourd’hui parle d’une de ses bonnes choses. En réalité, d’une renaissance: celle du Marché Municipal de Sant Antoni.

Des portes de la ville au coeur d’un quartier

Emplacement imbattable pour un marché. Ceci, quand ce n’était pas encore le bâtiment moderniste que nous connaissons maintenant, était situé à l’extérieur près d’une des portes du mur qui entourait la ville. Barcelone a grandi à pas de géant et avait besoin d’endroits pour acheter de la nourriture. Les gens et les marchandises ont fait prospérer l’endroit.

Marché Saint Antoine

Le plan Cerdà envisageait déjà la nécessité d’en faire un marché permanent et confiait à l’architecte Antoni Rovira i Trias la construction d’une structure adéquate. Ils se mirent au travail en 1879 et trois ans plus tard, il était prêt à être inauguré par le maire de Barcelone, Rius i Taulet.

Le bâtiment qui en résulta fit impression: une structure en fer avec des fenêtres imposantes, avec un plancher central circulaire avec une fonction panoptique et quatre bras croisés s’étendant comme les lames d’un moulin. Tous couverts et avec de larges corniches latérales pour protéger les arrêts extérieurs du soleil ou de la pluie. Si vous aimez le Mercat del Born, le style similaire vous plaira également.

Et le marché dominical arrive

Bientôt l’offre de nourriture est étendue à d’autres marchandises et autour du bâtiment a été crée le Mercat dels Encants, presque complètement occupé par des marchands de l’industrie textile et des articles ménagers.

L’activité entrepreneuriale et commerciale du quartier a de nouveau été démontrée lorsque, plus tard, l’espace a également accueilli un troisième marché: le marché dominical de Sant Antoni. livres anciens et nouveaux, cartes postales, affiches, magazines, cartes à collectionner, timbres … Les libraires et collectionneurs de diverses choses ont rendez-vous avec le public tous les dimanches. Cela a  transformé ce lieu en un rare exemple d’activité urbaine.

Marché dominical de Saint Antoine

On dit que le marché de livres d’occasion, aussi connu comme Fira de Bellcaire, était une activité héritée qui existait entre 1920 et 1936 dans le Paral·lel. Toutes sortes d’objets y étaient en vente, mais la vente de livres a prévalu. Pour faire face aux journées de pluie les commerçants se sont organisé et la ville leur a proposé une marquise où le marché dominical a lieu chaque dimanche.

Depuis 1936,gens de toutes sortes, y compris des prestigieux intellectuels s’y donnent rendez-vous. (il est dit que pendant la dictature franquiste à Sant Antoni ou vendait des livres interdits, clandestinement échangés).

Trois marchés en un, l’offre pour toute la famille tout le temps

Aller au marché de Sant Antoni le dimanche matin, est devenu une activité régulière dans ma famille. Le rituel n’avait pas de mystère: quelques tours pour parcourir le couloir dans un sens et le revers, peut-être un échange de cartes et, vers midi, un vermouth.
Les dimanches pluvieux  étaient mes préférés pour se déplacer dans des cercles concentriques à travers de ce paradis des livres d’occasion. C’était cool d’aller avec des amis rivaux pour trouver le spécimen le plus étrange ou acheter beaucoup de choses se vantant du prix bas que nous avions payé.

Le toit du marché de Sant Antoni

Aller avec mon père était une autre fête parce qu’avec lui nous pratiquions l’achat et la vente et si le «business» était favorable, le vermouth était luxe. Pendant la semaine il achetait des provisions, le poisson en particulier qui rivalisait de qualité et de fraîcheur avec celui de La Boqueria; mais c’était aussi grand d’y aller avec ma mère pour me perdre parmi les étals de vêtements où la vendeuse, avec un crochet long, traînais les vêtements qui étaient exposés dans une corde linge géante.
J’étais fascinée quand à la clôture, les vêtements étaient mis dans des grandes caisses en bois avec des roues que des garçons étaient responsables de pousser autour des magasins. Maintenant, ils vont les remplacer par des plus légers. Dommage, mais je suis contente pour les pauvres garçons.

Vendeuses vêtements Sant Antoni

Une deuxième vie pour le quartier et son épicentre: le marché

Le marché de saint Antoine a commencé à montrer signes de fatigue. En 2007 la belle structure du marché construite au XIXe siècle a commencé une période de rénovation qui implique le transfert des trois marchés dans des structures provisoire préfabriquées dans les rues adjacentes. Le processus de réhabilitation a subi plusieurs retards dont le plus important a été motivé par la découverte de vestiges archéologiques.

Après ces longs travaux, le marché a ouvert ses portes en 2018 sous la direction du maire et son équipe gouvernementale. Mme Ada Colau a souligné que le nouveau marché doit servir à préserver l’essence du quartier. Le temps nous dira si c’est réussi. Ils ont profité de la réhabilitation de ces plus de 50 000 mètres carrés pour construire des parkings et des équipements urbains. Les cours intérieures qui étaient utilisées uniquement pour les livraisons des marchandises ont été libérées. Le site a des innovations que les visiteurs ne pourront percevoir à première vue, comme par exemple, le système de contrôle de la température qui fonctionne avec de l’énergie durable.

Les travaux ont dévoilé des bijoux archéologiques gardés dans les entrailles du bâtiment: une partie de l’original romain Via Augusta, une partie des murs du XVIIe siècle entre les rues Urgell et Manso, le bastion de Sant Antoni et une nécropole, également de l’époque romaine.

Travaux marché de Sant Antoni

Les environs du Mercat sont devenus une zone semi-piétonne où de nombreux bars et boutiques sont également en pleine effervescence pour rejoindre le tout nouveau marché. Il y a de l’espoir pour cette nouvelle étape, comme en témoigne le nombre de visiteurs, 60 000 pour être précis, parmi les voisins, les locaux et les touristes qui ont découvert le nouveau marché.

L’un de ses personnages plus attachants, le magicien et astrologue Felix Llaugé Dausa, connu sous les nom de Mago Felix, a dédié le deuxième dimanche d’ouverture pour bénir l’établissement, les forains et ses clients. Il était accompagné du journaliste Pere Vall, dont le frère Joan Vall a eu depuis près de vingt ans une étale spécialisée dans le cinéma, ainsi que des antiquaires qui voulaient voir de la première main le nouveau marché.

Étale marché Sant Antoni

Je dois dire qu’il pleuvait, mais que, comme toujours, ce n’était pas un problème. Cela nous a permis d’achever la cérémonie: petit-déjeuner, parler, parcourir tous les couloirs et enfin aller boire un vermouth.

En complément, et même comme une alternative au Mercat de la Boquería, la visite au Mercat de Sant Antoni devrait être incluse dans votre planification pour visiter la ville. Si vous avez besoin de plus de raisons, je vais vous dire que l’offre gastronomique du quartier est remarquable. Parole de Barcelonina.

Astuce: Certains passages proches gardent toujours les caissons en bois typiques pour y stocker les marchandises lorsque les étals sont démontés tous les jours. Savez-vous que 400 caissons ont été utilisées? Voyons voir si vous en voyez.