Sélectionner une page

Dès la Place Catalogne jusqu’au Port, les Ramblas de Barcelone sont une des promenades plus emblématiques de la ville. Pendant des années ils étaient le centre de la société catalane, et aujourd’hui sont une fleuve de gents de partout, un espace inter-classiste, une place longue et élastique oú transite la diversité, une vrai Babylonie moderne.Qui pourrait imaginer au 13ème siècle quand elle était une rivière collée au mur médiéval! Entre les siSillas alquilerècles XVI et XVII des couvents furent édifiées mais la démolitions de la muraille fût le pas pour convertir l’endroit en une promenade. Pendant el 19ème, la constructions d’importants bâtiments civiles finit par consolider la Rambla comme le centre de la ville: une place publique, un marché, un théâtre et d’autres bâtiments. Qui n’a pas entendu parler de La Boqueria, l’église de Bethléem, le Palais Güell, la Place Royal, le monument à Colon...?
En plus, la Rambla est une rue très vivante. Ses lampadaires ont éclairé les levés du jour de la bohème ; ses kiosques qui étaient ouverts toute la nuit ; des chaises qui se louaient ; des fontaines comme celle de Canaletes, dont la légende dit que si vous buvez son eau vous aller revenir à Barcelone ; des terrasses des bars fréquentes par des artistes et musiciens…Et ses arbres, il ne faut pas oublier les arbres. Parce que les Rambles ont éte nées arborées. En 1702 il y avait 280 peupliers qui furent remplaces par des ormes. En 1832 des acacias ont été plantés et finalement des platans qui nous offrent toujours leur ombre. À propos du mobilier, en 1779 il y avait de bancs en pièrre et en 1781 il y avait 300 chaisses en bois. En 1860 des chaises de la maison Gay ont été installées ainsi que des lampadaires électriques. Et encore plus intéressant : des kiosques de vente en fer forgé commencent a se construir.
Il s’agit des kiosques de vente des fleures et des oiseaux qui furent l’élément le plus caractéristique de cette promenade et qui donnent le nom d’un de ses cinq noms, qui sont, d’en haut vers la mer: Rambla de Canaletes, des Études, des Fleurs, des Caputxins et de Sainte Monique. Les kiosques avec des animaux n’existent plus mais les fleuristes résistent la pas du temps, des modes et des politiciens.
canaletas quiosc barcelona antiguaUn des kiosques le plus emblématique est Flores Carolina. Aujourd’hui il est géré par Carolina Pallés, la cinquième génération d’une famille de fleuristes. Plusieurs générations de barcelonais ont achetè des fleurs à la famille et entre ses clientes il y avait des personnages comme le poète Federico Garcia Lorca, le peintre Salvador Dalí, le musicien Xavier Cugat ou bien des personnages politiques. On dit que les divas de l’opéra recevaient leurs bouquets de fleures fraîches de la Rambla et que des messieurs de haute société achetaient deux bouquets pareils, une pour l’épouse et un deuxième pour la maitresse.

La Rambla des Fleurs est un morceau d’histoire de Barcelone avec de l’arôme de roses source d’inspiration pour des peintres comme Ramon Casas ou Antonio Utrillo et des écrivains comme Josep Maria de Sagarra et des chanteurs comme Joan Manuel Serrat, qui en 1996 chantait Les Floristes de la Rambla, de Miquel Porter.

En 2012, les 16 kiosques de vente de fleurs de la Rambla se fessaient un beauté en installant des reproductions en vinile de fleurs à la façade des kiosques qui donne sur la voie des voitures.
Comme anecdote literaire, voici une faite avec des fleures, théâtre et sympathie: la comédienne Margarida Xirgu jouait le rôle principal de la pièce de Lorca «Doña Rosita». Chaque soir il avait dans sa cabine une bouquet de fleurs fraîches sans carte. Finalement elle a su qu’il s’agissait des fleuristes de la Rambla. Lorca et elle décidaient dédier une des répresentations du soir.